LE FORUM DES BORDER TERRIERS Index du Forum
LE FORUM DES BORDER TERRIERS

 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion
Quelques conseils de nourriture datant des années 50...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE FORUM DES BORDER TERRIERS Index du Forum -> Le Border Terrier dans tous ses états -> Alimentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brigitte
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Avr - 17:24 (2011)    Sujet du message: Quelques conseils de nourriture datant des années 50... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
En fouillant dans mes archives, j'ai retrouvé un petit facicule que m'avait remis Miss Noble, Ardkinglas Deerhound - lorsque j'avais été chercher ma première chienne chez elle au début des années 80.
Ce texte qu'elle avait fait imprimer date du début des années 50, mais elle a élevé ainsi ses chiens toute sa vie, et j'ai moi même suivi ses conseils pour mes deux premières chiennes deerhound qui venaient de chez elle, et pour mes premières portées mais le ferions nous encore....

C'était si l'on peut dire du BARF avant l'heure....


Ewylan
Vénérable vétéran
Vénérable vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2008
Messages: 3 426
Localisation: Saint-Etienne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Avr - 11:59 (2011)    Sujet du message: Quelques conseils de nourriture datant des années 50... Répondre en citant

A l'aiiiiide !!!


Déborah viens vite nous traduire tout ça !!!! Laugh
_________________
Pascale
Cochise et Indian
Brigitte
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Avr - 12:15 (2011)    Sujet du message: Quelques conseils de nourriture datant des années 50... Répondre en citant

Désolée Pascale, pas le temps de traduire.   Mellow
Celine
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 17 811
Localisation: Vanves (92)
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Avr - 20:05 (2011)    Sujet du message: Quelques conseils de nourriture datant des années 50... Répondre en citant

C'est en cours Pascale, mais vu le pavé çà prend du temps ! 

EDIT : Et voilou, merci Mariette. Baiser volant

L’élevage des chiots

Vraisemblablement la plupart des gens pensent que la chose la plus importante dans l’élevage des chiots c’est la nourriture, et bien sûr c’est tout à fait vrai, mais le développement physique et mental du chiot l’est tout autant. Ceci, à mon avis, est plus important que l’équipement proprement dit, mais bien sûr celui-ci devrait être aussi bien que possible : une bonne niche chaude et sèche, un large espace de jeux etc. Mais beaucoup de chiots peuvent être élevés avec succès dans des conditions bien moins idéales, si on leur donne une bonne nourriture et des soins attentifs et qu’ils puissent avoir le droit de sortir dans un environnement convenable pour développer leurs capacités intellectuelles et physiques. Ils développeront ainsi leur assurance et leur musculature, apprendront à tomber etc, sans se faire mal. Il y a tant de gens qui ont peur de laisser leurs chiots avoir un peu de liberté et d’amusement, se préparant ainsi à de futurs problèmes pour eux-mêmes si les chiots manquent d’assurance et de musculature. Mes chiots ont parfois beaucoup de liberté et apprennent à se débrouiller et je crois que cela m’a été très bénéfique au fil des années.

En admettant que tout aille bien pour la mère et les chiots, pendant les trois premières semaines ils n’auront besoin de rien sauf de chaleur, d’un bon lit bien sec à l’écart des courants d’air, et qu’on leur coupe deux ou trois fois les griffes pour éviter des écorchures à la mère. Cela n’est pas difficile mais demande un peu de patience et de détermination.

A trois semaines je leur offre leur premier repas. Parfois ils ont manifestement faim avant cette date, donc je commence avant. Parfois ils sont impatients de la goûter, parfois pas avant plusieurs jours, tout dépend de la quantité de lait de leur mère, du nombre de chiots dans la portée, etc. Continuez d’essayer. J’utilise en premier du lait chaud avec un peu de miel avec ou sans Farlene ( céréales en poudre probablement) ou équivalent. J’utilise du lait entier ou écrémé à la main et non bouilli, que je trouve biens tous les deux, et de nos jours je suis obligée d’utiliser pas mal de nourriture pasteurisée achetée en magasin et les chiots semblent bien s’en porter. Ce n’est pas ce que je préfère mais souvent c’est tout ce qu’on peut trouver. Le lait de chèvre est particulièrement bon si vous pouvez vous en procurer. Je n’en ai jamais utilisé car il n’y a pas d’élevage de chèvre à proximité mais il a une très bonne réputation. Le lait sous toute ses formes est l’essentiel de la nourriture du chiot je pense et ils devraient en avoir plein et du meilleur disponible. Ne vous faites pas de soucis si cela leur donne des selles un peu molles, cela ne leur fait pas de mal. Je n’ai pas l’expérience du lait en poudre ou en boite – c’est peut-être très bien mais je pense que ce qui est naturel est meilleur.

Au départ je donne deux repas par jour et 3 ou 4 jours plus tard j’en ajoute un autre. A quatre ou cinq semaines j’ajoute un peu de viande crue grattée. Le grattage est astreignant mais moins ennuyeux que de passer de la viande quelconque au hachoir fin. De toute façon on n’a pas besoin de le faire pendant longtemps, bientôt on peut le faire assez grossièrement, en ajoutant un peu de morceaux, et vers six ou sept semaines je donne un gros morceau de cette viande aux chiots pour qu’ils la déchirent etc. Quand j’en vois un ou plus être trop dominant j’en donne un morceau à chacun, à moins que ce ne soit une grosse pièce destinée à durer plusieurs repas et qu’ils vont retrouver ; comme un morceau de mouton ou de veau, etc. Je donne toujours la viande seule, un repas de viande et trois de lait et de céréales variées (pas les céréales de petit déjeuner).

Une fois qu’ils se nourrissent bien je donne quatre repas par jour, en comptant le lait de la mère comme au moins un repas de plus. La plupart de mes chiennes ont une bonne et longue lactation et restent longtemps avec leurs chiots, ce qui est une aide très appréciable, surtout en hiver. Cela dépend des individus mais je ne donne pas plus de quatre repas par jours maintenant. Avant oui, mais je n’y trouvais pas de bénéfice.

Pour les repas de lait et de céréales j’utilise Farlene ou équivalent pour commencer. C’est tellement pratique, il n’y a qu’à l’ajouter au lait, et à remuer. Ensuite faire chauffer le lait et ajouter le miel, approximativement une cuillerée à soupe pour 6-7 chiots. Ne faites pas trop chauffer le miel car on dit que ça altère ses propriétés. Souvenez vous que le lait doit être plus chaud dans la casserole que nécessaire pour le repas car il va vite se refroidir, surtout en hiver, quand vous allez le verser et le porter aux chiots. Si vous pouvez avoir de l’eau très chaude, un bon moyen de chauffer le lait est de mettre dans un bol et de mettre ce bol dans un plat ou un seau d’eau très chaude. Cela lui évite de bouillir et de se sauver ou de trop chauffer, ce qui arrive beaucoup trop facilement, je trouve, quand vous essayez de faire autre chose pendant que le lait est sur le feu !

Au départ pour 6 ou 7 chiots je donne environ une demi-pinte de lait et une cuillérée à soupe de Farlene et j’augmente suivant la demande. Je pense qu’on peut presque toujours nourrir les chiots Deerhound à la demande car ils ne sont pas gloutons et ne vont pas se gaver comme d’autres races peuvent le faire.
Après un certain temps je varie les repas avec du pain complet, de la nourriture pour chiots trempée dans du lait et j’ajoute du lait chaud quand ils ont été nourris. Quand ils sont plus vieux, de la crème aigre ou du babeurre est également bien pour faire tremper. Le pudding au lait et le porridge (fait au lait) sont bons aussi. J’ajoute du miel, de la poudre d’os, environ une cuillérée à soupe à la fois et de l’Adexoline deux fois par jour à raison d’environ 8 à 10 gouttes par jour et par chiot. Augmentez la quantité des additifs un peu au fil du temps. Je donne des comprimés de Vetzyme une fois par jour. Je nourris tous mes chiots en même temps donc la quantité peut paraître peu rigoureuse mais cela semble marcher. Je donne les additifs avec le premier et le dernier repas. Je donne deux repas de lait aux céréales, ensuite un repas de viande et je finis par un repas de lait aux céréales. Les horaires sont comme il vous convient. Je ne pense pas que cela ait beaucoup d’importance sauf qu’ils doivent être très bien espacés : c'est-à-dire pas de nuit trop longue. Je ne pense pas que la régularité soit si importante que cela. Comme Mlle Hartley me l’a dit récemment : « Vous nourrissez quatre fois par jour à votre convenance. », je suis de cet avis et cela semble convenir. Je donne quatre repas jusqu’à 6 ou 7 mois ou jusqu’à ce qu’ils en passent un de leur propre chef. Pour la viande je prends tout ce que je trouve. Je pense que probablement la viande crue est la meilleure mais souvent les chiots et les adultes la préfèrent cuite et certaines choses comme les têtes de mouton ne sont pas appréciées crues. Je les fais bouillir, avec les poils et tout, et pour les chiots j’enlève les poils une fois cuites, quand ils s’en vont facilement et j’en donne une ou deux entières aux chiots. Je commence à 6 ou 7 semaines si j’en ai. Je n’ai pas de viande de cheval, surtout du bœuf, du mouton et du gibier en saison et des tas d’os. Le foie cru est parait-il très bon en petites quantités, ainsi que la moelle osseuse et le gras coupé en morceaux dans les repas de lait. Dans le temps j’utilisais des harengs mais ils sont devenus un luxe maintenant et on arrive rarement à en obtenir ici, malgré le fait que nous vivions sur les bords de Loch Fyne.

Je donne des œufs crus, presque toujours de canards, entiers, c'est-à-dire le blanc, le jaune et la coquille, à partir de six semaines, un ou deux mélangés au repas de lait. Plus tard ils ont plus d’œufs ou plus souvent, mais pas plus de trois ou quatre fois par semaine. Plus jeunes que six semaines je ne donne en général que les jaunes car le blanc est trop visqueux et ils ont du mal à le laper, mais bien sûr s’il est battu c’est très bien. Quand vous donnez le repas tenez toujours le plat en hauteur ou mettez un support, il y a des tas de possibilités et de variations qui peuvent être faites ou improvisées, d’autres bols, de vieux seaux, des boites, etc etc. Les adultes aussi se nourrissent mieux d’un plat surélevé.

Mes femelles mettent bas dans la grange où elles ont une lampe à infrarouge à lumière tamisée, avec des ballots de paille autour du lit si nécessaire. Aux environs de 5 semaines elles sont emmenées dans la niche des chiots. En été elles restent dehors, en hiver elles rentrent à la nuit parce que je n’ai pas d’électricité à l’extérieur. Cependant je ne fais pas cela très longtemps car c’est vraiment astreignant de les rentrer et de les sortir, et très rapidement elles semblent parfaitement à l’aise et heureuses dans la niche des chiots. Leur lit est surmonté d’une plate-forme sur laquelle on peut mettre des sacs de foin pour augmenter la chaleur, un ballot ou deux pour le séparer et des sacs suspendus devant ainsi qu’un grand sac sur la porte principale : un sac de laine est excellent car c’est large et lourd ( Ils ne sont plus disponibles donc un tapis ou autre peut-être utilisé). Très rapidement ils ne semblent pas se soucier du froid et on les voit jouer ou être allongés dehors par temps très froid. Je pense qu’ils redoutent bien davantage le temps humide et nous en avons beaucoup. Par chance nous avons un sol très léger qui sèche rapidement, sinon bien sûr nous serions en permanence inondés avec nos précipitations.

Les chiots ne sont jamais enfermés dans leur niche : ils ont un matelas de paille ou parfois de foin, et quand ils sont petits ils ont une toile ou un vieux tapis sous la paille. Cela procure un peu plus de chaleur et c’est plus facile à nettoyer. Quand ils sont plus grands c’est inutile car ils tirent dessus pour l’enlever. Ils ont une rampe le sur la longueur du lit. Le lit est hors sol et a des planches amovibles pour le nettoyage. L’enclos est fait moitié de graviers moitié d’herbe avec une large planche de bois à côté de la niche. Parfois je suis obligée d’utiliser une autre niche moins bien équipée, parfois une porcherie mais je dois dire qu’ils semblent aller tout aussi bien la dedans.

A partir de 8 à 9 semaines on peut les sortir pour de petites promenades en les autorisant à courir ou jouer aux alentours. Ne les emmenez jamais loin avant qu’ils ne soient assez âgés, 7ou 8 mois, et même à cet âge là pas trop loin. Il vaut mieux les laisser galoper et jouer, pour s’effondrer et se reposer quand ils sont fatigués, que de les obliger à faire de longues promenades. Ils se développent très lentement et peuvent être facilement épuisés. Quand ils sont petits ils gémissent ou poussent des petits cris quand ils sont fatigués, ce qui indique qu’il est temps d’arrêter.
Je vaccine contre la leptospirose ictéro-hémorragique à 9 semaines et la deuxième dose avec la maladie de Carré et l’hépatite à 12 semaines. La parvovirose suivant la dernière théorie.

Je vermifuge à 8 ou 9 semaines, plus tôt si je pense que c’est nécessaire, et recommence si nécessaire, mais n’en faites pas trop ! Certaines personnes semblent en faire tout le temps.

_________________
Céline et Cheitan
"N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace." EMERSON R-W
Visiter le site web du posteur
Sylvie
Ange gardien
Ange gardien

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 4 100
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Avr - 23:29 (2011)    Sujet du message: Quelques conseils de nourriture datant des années 50... Répondre en citant

Quel pave a traduire. Bravo Mariette et un gros merci.
Et une raison de plus qui fait de ce forum une mine renseignements, ses traducteurs Okay
_________________
Sylvie, Lilly et Sam
Ulysse
Vénérable vétéran
Vénérable vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2007
Messages: 3 768
Localisation: 28 VERNOUILLET
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Avr - 10:24 (2011)    Sujet du message: Quelques conseils de nourriture datant des années 50... Répondre en citant

Merci pour le texte original et pour la traduction  Okay
_________________
Gilbert
Velvet/Archie/Sandy/Boogie/Noune/Chanel/Dior/Frida .
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:09 (2017)    Sujet du message: Quelques conseils de nourriture datant des années 50...

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE FORUM DES BORDER TERRIERS Index du Forum -> Le Border Terrier dans tous ses états -> Alimentation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
theme par laborde40.com
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com